Lexique exposé pédagogie active

Publié le par Groupe Ensemble

Lexique concernant l'exposé de la  pédagogie active

 Education nouvelle : L' essentielle apportée par l'Education nouvelle réside dans quelques principes simples : cherchant à rendre l'enfant actif, elle part de ses centres d'intérêts, s'efforce de susciter la coopoération plutôt que la compétition, privilégie la découverte à l'exposé. En tenant compte des rythmes de l'enfant, l'éducation nouvelle est davantage conçu comme une hygiène du mental que comme une accumulation de connaissances pour elles-mêmes. C'est à la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle qu'apparurent les écoles nouvelles en Europe et aux Etats-Unis, comme la Casa dei bambini de Rome, fondée en 1904(par Maria Montessori) ou l'Ermitage de Bruxelles(par Ovide Decroly) datant de 1907 tout comme apparurent les premiers traités de pédagogie active de John Dewey ou de Maria Montessori. L'éducation nouvelle se structurera en Ligue Internationale de l'éducation nouvelle en 1921.

 Surréalisme Le surréalisme est un mouvement littéraire et artistique né après la Première Guerre mondiale ; ce mouvement succède au dadaïsme.
 Dadaïsme Le dadaïsme est un mouvement fondé en 1916 à Zurich par Tristan Tzara (1896-1963). Le dadaïsme vise à renverser la conception traditionnelle de l'art au moyen de la provocation et de la dérision. Ce mouvement a rassemblé des écrivains et des artistes ayant refusé de participer à la guerre et ayant appelé à la subversion renversement des valeurs établies. Louis Aragon (1897-1982), André Breton (1896-1966), Paul Éluard (1895-1952), Philippe Soupault (1897-1990) ont appartenu au mouvement Dada. Le dadaïsme a considérablement influencé le surréalisme.

Ce mouvement, Le surréalisme, repose sur le refus de toutes les constructions logiques de l'esprit et sur les valeurs de l'irrationnel, de l'absurde, du rêve, du désir et de la révolte. André Breton, sur la définition du surréalisme : « automatisme psychique pur par lequel on se propose d'exprimer, soit verbalement, soit de tout autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale. »
Le mouvement surréaliste repose donc sur la volonté de libérer l'homme des morales qui le contraignent et des académismes qui l'empêchent d'agir, c'est-à-dire nuisent à la force créatrice. Souvent, les écrivains surréalistes se libèrent de la contrainte du sens dans leurs productions littéraires ; c'est ainsi que le groupe surréaliste s'adonnait au jeu du « cadavre exquis », jeu qui consiste à écrire des phrases « au hasard, chaque participant donnant un seul élément de phrase [...] sans connaître les autres ». De même, dans la peinture, René Magritte joue souvent sur le décalage entre le titre et le sujet représenté. Le mouvement a aussi une dimension politique : l'art est considéré comme un moyen de « changer la vie ». D'où l'adhésion au Parti communiste du groupe surréaliste. Le mouvement est défini par André Breton dans le Manifeste du surréalisme, publié en 1924. Parmi les écrivains surréalistes, on peut citer Louis Aragon (1897-1982), Paul Éluard (1895-1952), Philippe Soupault (1897-1991), Robert Desnos (1900-1945), Antonin Artaud (1896-1946) ou encore Georges Bataille (1897-1962). Parmi les peintres, citons Max Ernst, Salvador Dalí, René Magritte et Juan Miró.

Les buts
-Révolution contre les valeurs traditionnelles l'ordre établi, les conventions l'autorité les tabous sociaux : religieux, moraux, sexuels la prédominance de la raison, de la logique, de la rationalité et remise en question de leur toute-puissance
-Retrouver l'unité perdue du monde, surmonter les contradictions
-Redécouvrir une partie de l'homme (l'inconscient) qui a été masquée par la raison et les conventions de la logique pour le réunifier
-Rendre à la poésie l'inspiration et le pouvoir du langage sans se soucier de la forme
-La libération de l'esprit, de l'homme, des capacités poétiques de l'être humain
-Rêve d'une société meilleure où les passions de chaque individu, libérées de toute répression, s'harmonisent pour le bien de tous ; un monde où la poésie, la liberté et l'amour règnent

Le cinéma surréaliste
Les surréalistes ont un grand amour pour le cinéma parce qu' il leur paraît particulièrement capable de transcrire des rêves et des désirs.
Luis Buñuel : Un chien andalou, L'âge d'or
Le surréalisme n'est pas tour à fait mort. Le cinéma, l'art et la littérature contemporains sont toujours influencés par le mouvement, surtout par son esthétique. p. e. le peintre H. R. Giger, les films Pink Floyd : The Wall, Anna Oz et Suna no Onna, l'auteur Kobo Abe, le mangaka Taiyo Matsumoto

Dans la psychothérapie institutionnelle, les personnes s'appuie sur la théorie de Lacan donc je vous donne la définition de quelques termes.

Transfert : processus par lequel les désirs et les sentiments du patient s'actualisent ou se revivent dans la relation avec le psychanalyste ou dans les relations de vie quotidienne(presque toujours relation avec les parents) Ce qui est psychanalytique c'est de montrer à la personne qu'elle revit quelque chose qu'elle a déjà vécu.

Psychose Trouble de la personnalité qui provoque une perte partielle ou totale avec le réel. Elle est caractérisée par un délire et une dissociation appelé aussi discordance.

 Délire : une expression d'idées en opposition évidente avec la réalité mais dont le sujet est convaincu.Elles sont individuelles et non partagés par des sujets de même niveau socio-culturel, de même époque, ou même éducation, elles ont un caractère inébranlable et subjectif et ni l'expérience ni la démonstration logique peuvent le modifier. Discordance : On observe une discordance, une non congruence entre l'affect,la pensée et le comportement.

Ethologie : Apparaît au XIXème siècle, observation de l'animal en son milieu naturel (s'oppose à la psychologie animale qui observait les animaux en laboratoire) en voulant mettre l'accent sur les liens du jeune animal. Les éthologues s'intéressent aux premières conduites du jeune animal en faisant intervenir les facteurs sociaux, environnementaux et biologiques.

Ethologie sociale : Observation de l'enfant dans son milieu naturel (au domicile parental, en crèche, dans les parcs...) L'objectif de cette approche est de mettre en évidence les aspects fonctionnels des comportements sur les individus en développement(éthologie sociale développementale) et notamment voir les processus des échanges dyadiques(je avec un autre partenaire) mais aussi l'organisation sociale des relations entre enfants, la structure du groupe , et tous les aspects liés à la dominance sociale.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article